France

Le service à la personne : la solution pour créer de l’emploi

Ce sont plusieurs grands dirigeants ainsi que l’actuel patron du Medef, qui ont ainsi plaidé pour une reforme concernant le service à la personne. Cette reforme pourrait, selon ces derniers, créer des milliers d’emplois, et ce, en quelques mois seulement, sans qu’aucune dépense publique ne soit effectuée.

D’après Pierre Gattaz, le président du Medef, ainsi que Maxime Aiach, le président de la fédération du Service aux Particuliers sans compter Marie-Anne Barbat-Layani (directrice générale de la Fédération Bancaire) et bien d’autres encore, « Innover pour redonner du pouvoir d’achat aux 4,5 millions de Français faisant appel chaque année aux services à la personne, relancerait l’activité du secteur et créerait environ 200.000 emplois ».

Pour eux, il ne s’agit que de « trouver une solution au problème de trésorerie des ménages lié au décalage dans le temps du remboursement du crédit d’impôt auquel ils ont droit, avancé lors de leur consommation de services à la personne. » Pour pouvoir réaliser une telle chose, ils demandent alors à changer « la loi pour permettre aux banques de pouvoir mobiliser des créances fiscales d’un ménage avec la même facilité qu’elles avancent le montant de factures en attente de règlement d’une entreprise grâce au bordereau Dailly. »

Autrement dit, il s’agirait alors de fournir à tous les professionnels du service à la personne une partie des montants perçus par les ménages qui bénéficient de leurs services. En contrepartie, l’Etat rembourserait les banques au lieu des particuliers sur une période de 12 à 18 mois. « Les ménages n’auront plus à débourser ainsi que la moitié de la valeur des prestations consommées ».

D’après les dirigeants patronaux, un tel changement permettrait alors la création de plusieurs milliers d’emplois sur une courte période. Ils estiment à 200.000 emplois créés sur une période de 12 mois faisant par la même, une entrée de plus d’un milliard d’euros dans les comptes publics. Enfin, ils appuient également sur le fait qu’une telle mesure permettrait aussi de lutter contre le travail au noir et facilitant ainsi le travail déclaré.

mm
Journaliste de métier et geek dans l’âme je rassemble ici mes plus grandes passions : l’écriture et la politique

Articles similaires

Affaire GMS : enfin une date officielle de reprise Un euro, c’est le prix symbolique de la reprise de GMS par GMD (Groupe Mécanique Découpage) spécialiste de l’emboutisseur, que vient de valider la jus...
SNCF : comment faire baisser le nombre d’incivilit... La SNCF s’est lancé dans une expérience qui vise à appliquer la théorie du « nudge ». Cette dernière fonctionne sur le principe des suggestions indire...
Levallois-Perret : un conducteur fou fonce sur six... Un acte qualifié de volontaire par la préfecture des Hauts-de-Seine quant au conducteur qui a foncé sur des militaires lors d’une opération Sentinelle...
France : Des œufs contaminés à l’insecticide fipro... Des œufs contaminés à l’insecticide fipronil ont été importés des Pays-Bas et envoyés à deux entreprises de transformation alimentaire. Heureusement, ...
Fin des avantages pour les députés ? Pour pouvoir réaliser des économies, le président de l’Assemblée nationale souhaite mettre fin aux privilèges des députés. Entre les allocations-chôm...
Impôts sur le revenu : 40% des recettes proviennen... L’année dernière, une hausse des foyers avec des déclarations dépassants les 100.000 euros a été constatées. Ce n’est plus un secret, moins d’un mé...

Les dernières news

To Top