Le Monde de l'Eco

L'actualité économique en France et dans le monde

GM&S : Sursit jusqu’au 30 juin pour trouver un repreneur

Le tribunal de commerce de Poitiers a tranché ! L’équipementier automobile GM&S a jusqu’au 30 juin pour trouver un repreneur, si ce n’est pas le cas, l’usine alors placée en liquidation judiciaire se verra fermer ses portes. La bonne nouvelle pour l’instant c’est que deux repreneurs sérieux ont exprimé leur volonté de reprendre la main sur l’entreprise.

Tous les membres du groupe GM&S vont pouvoir souffler un peu, car le tribunal de commerce de Poitier a repoussé le jugement au 30 juin à la vue des nouveaux éléments exposés ce week-end.

En effet, les deux principaux clients du groupe ont donné leur engagement pour augmenter leurs commandes afin de les passer de 10 à 12 millions d’euros pour PSA et de 5 à 10 millions pour Renault.

De plus, et ce qui est, sans conteste le plus important pour GM&S, c’est que deux repreneurs se sont présentés afin de ne pas laisser couler cette entreprise avec du potentiel. Parmi ces prétendants, il y a l’investisseur dans l’immobilier commercial et dans le vin Jacques Frey, un homme de 70 ans qui se dit prêt à investir plusieurs millions dans le secteur et reprendre 240 des 283 salariés. Et le groupe GMD (Groupe Mécanique Découpage) situé à Saint-Etienne, qui avait déjà montré son intention de reprise en 2014 mais un autre repreneur avait été privilégié. « Il se dit prêt à reprendre de 90 à 100 salariés à condition d’une refonte du foncier et d’une prise en charge d’une éventuelle dépollution du site ».

L’entreprise étant en difficulté depuis plus de 15 ans et après de nombreux changements de propriétaires, la société n’arrive toujours pas à se développer malgré un bon savoir-faire et du matériel de qualité. Une diversification de l’activité principale pourrait sembler nécessaire.