Le Monde de l'Eco

L'actualité économique en France et dans le monde

Aujourd’hui, François Bayrou sera fixé sur son éventuel renvoi en correctionnelle

Ironie, le ministre de la Justice mis en examen. En effet, François Bayrou devrait connaitre aujourd’hui la date de son éventuel renvoi en correctionnelle pour une histoire de diffamation qui date de 2015.

Rien avoir avec des comptes cachés, ou d’emplois fictifs ou quoique ce soit que l’on est déjà vu auparavant. Le ministre de la Justice, François Bayrou, est concerné par une affaire de diffamation datant de 2015. A cette époque, il était le président du Conseil communautaire de Pau-Pyrénées. Cette affaire concerne alors le nouveau garde des Sceaux et l’association qui aide les enfants et jeunes adultes en difficultés. Les deux parties en question devaient alors se prononcer sur le fait de céder, et ce, gratuitement deux bus pour l’association dans le cadre d’un projet d’insertion sociale.
Après un début de partenariat avec l’association El Sistema, le nouveau ministre de la Justice, François Bayrou, avait alors accusé cette association de vouloir gagner de l’argent avec une « expérience humaniste ».
En novembre 2016, après sa mise en examen, François Bayrou a cité : « Quand nous avons découvert qu’on voulait nous faire signer l’engagement de reverser à ces gens 8 à 15 % de tous les fonds publics et privés collectés pour l’orchestre d’enfants, nous nous sommes gendarmés ». Après avoir ajouté qu’il ne changerait pas d’opinion sur ses idées, l’association en question avait décidé de porter plainte et pour cause. Il s’agirait pour l’association de diffamation. En effet, ces accusations-là, portaient atteinte à l’image de l’association.
En avril 2016, le juge en charge de l’enquête avait estimé que cette affaire méritait un procès. Un procès dont la date est encore inconnue à ce jour, sera dévoilée aujourd’hui et quelle ironie puisque, François Bayrou, c’est fait nominer il y à peine deux jours, comme garde des Sceaux.