Le Monde de l'Eco

L'actualité économique en France et dans le monde

Exonération de la taxe d’habitation pour 2018

Cette réforme, qui était l’une des idées phares concernant la fiscalité d’Emmanuel Macron, était restée dans le flou, car aucune date n’avait été fixée à ce jour. De plus, cette dernière inquiète grandement les collectivités locales, qui ont peur du potentiel manque à gagner. Cependant, l’État assure qu’il y aura des compensations.

C’est alors dimanche dernier, qu’Emmanuel Macron, avec l’aide de son Premier ministre, Edouard Philippe, a décidé de lever ce flou et d’accélérer par la même occasion cette réforme. Cette nouvelle réforme sur la taxe d’habitation entrera donc en vigueur à partir de 2018, alors que nous n’avions jusqu’à présent, aucune connaissance du calendrier.  « Le dispositif doit monter en puissance progressivement chaque année pour aboutir à 80% des ménages en 2022. Ça devrait finalement commencer l’an prochain, précise RTL. Les premiers concernés seront les propriétaires avec des petits revenus. »

L’ISF réformé pour 2018 ?

Edouard Philippe, lors de son discours, qui était par ailleurs lui aussi très flou quant aux annonces concernant la baise de la fiscalité, avait parlé de la mise en place de cette réforme pas avant 2022.

Christophe Castaner, le porte-parole du gouvernement, a par la suite confirmé cette date, tout en affirmant qu’il allait avoir une « montée en puissance » à partir de l’année prochaine.

Concernant la réforme de l’ISF, Edouard Philippe, avait déclaré qu’elle ne serait pas en place avant 2019. Cette réforme a notamment pour but d’exclure le patrimoine mobilier du champ d’action de cet impôt très caractéristique.

Finalement, cette réforme entrerait en vigueur plus vite que prévu, en 2018, c’est ce que le ministre de l’Économie a laissé supposer, dimanche aux rencontres économiques d’Aix-en-Provence.