Le Monde de l'Eco

L'actualité économique en France et dans le monde

L’usine La Souterraine de la société GM&S est en folie !

Les 279 salariés de l’usine La Souterraine dans la Creuse sont en colère car leur situation n’avance pas et la liquidation est prévue pour le 23 mai prochain. Ils détruisent le matériel de l’usine et ont installés des bonbonnes de gaz et des bidons d’essence à différents endroits sur le site menaçant de faire de gros dégâts si les choses n’avançaient pas.

Les salariés de l’équipementier automobile GM&S, deuxième employeur dans la Creuse est menacé de fermeture car leurs deux principaux clients et constructeurs automobiles français PSA et Renault ont considérablement diminué leurs commandes durant ces dernières années bloquant ainsi l’usine GM&S et tous ses salariés.

Les négociations avec les constructeurs n’avancent pas et l’entreprise se voit placée en redressement judiciaire en décembre 2016. Depuis 6 mois, PSA et Renault ne souhaitent davantage faire avancer les choses si bien que la liquidation judiciaire de l’entreprise se rapproche à grands pas puisqu’il ne leur reste que 11 jours afin de trouver une solution.

Les salariés menacent de faire de gros dégâts sur le site afin d’attirer l’attention des médias et du nouveau président Emmanuel Macron qui est intervenu similairement à l’usine de Whirlpool. Ils ont déjà détruit une machine-outil et une presse en la découpant au chalumeau et menacent de « continuer à détruire une machine par jour tant qu’il n’y aura pas de réponse sur l’avenir du site ».

Vincent Labrousse le délégué à la CGT de GM&S avance : « on a prévu la semaine prochaine un appel à la population pour expliquer notre situation, et nous sommes en train de prévoir d’aller protester sur Paris afin de sensibiliser le nouveau président de la République et les constructeurs auto PSA et Renault. »

Si aucune solution n’est trouvée c’est les 279 salariés de l’usine qui seront mis au chômage technique.