Le Monde de l'Eco

L'actualité économique en France et dans le monde

Un G20 qui risque d’être tendu

Le G20 aura lieu en fin de semaine, en Allemagne et plus précisément dans la ville de Hambourg. Et cela risque de se passer sous haute tension. En effet, entre l’arrivée de Donald Trump et de ses idées politiques très discutables de Washington, en Allemagne, ainsi que la forte probabilité de manifestants sur place, laisse supposer que ce G20 ne se fera pas sans calme, bien au contraire.

Des opinions bien différentes

Que ce soit sur l’accord climatique ou encore sur les libres échanges, la rencontre du président Américain et Russe, laisse imaginer les possibles tension à l’intérieur même de ce sommet. Ajoutez à cela des tensions entre les Américains et les Chinois ainsi que les forts désaccords entre l’Allemagne et la Turquie, et vous avez là un mélange sous très haute tension.

La chancelière, Angela Merkel, a notamment confié : « Nous allons avoir toute une série de sujets épineux » concernant ce somment qui réunira les dirigeants des plus grandes puissances économiques du monde, autant des pays développés que les autres, en développement.

Les Etats-Unis, toujours en désaccord

Les Etats-Unis sont toujours en désaccord avec les autres grandes puissances. Mais c’est particulièrement contre les accords de Paris sur le climat ainsi que les nombreux problèmes de migrations, que le Président américain s’insurge.

De plus, ce dernier a eu une conversation téléphonique avec la chancelière qui lui demanda de l’aider « à faire de ce sommet un succès », d’après la Maison Blanche. C’est notamment dans ce moment-là que l’on voit bien l’importance du bon déroulement de ce somment, pour la chancelière et les autres dirigeants, qui s’annonce déjà sous forte tension.
Sous forte tension, car mise à part les sujets sur le terrorisme, tous les autres sujets sont sources de forts désaccords.

Concernant le climat, la chancelière, sait déjà que le président ne changera pas d’avis : « Nous connaissons les positions du gouvernement américain et je ne m’attends pas à ce qu’elles disparaissent ».

Des manifestants présents sur place ?

Ce sont des milliers de manifestants qui comptent bien se faire entendre lors de ce sommet. Les organisateurs de ce sommet prévoient pas moins de 100 000 protestataires sur plusieurs jours. La police, quant à elle, estime à 8 000 le nombre de manifestants qui pourraient être violent.

Il nous reste plus qu’à attendre, voir comment ce sommet réunissant les plus grands dirigeants du monde, se déroulera.