Le Monde de l'Eco

L'actualité économique en France et dans le monde

Principes du 3e pilier combiné 3a/3b

Ce type de contrat permet de passer d’un 3e pilier lié à un 3e pilier libre selon vos besoins et votre situation. Grâce à ce troisième pilier combiné 3a/3b, il est plus facile d’anticiper certains événements, et de faire face aux aléas de la vie.

Fonctionnement du 3e pilier

Le 3e pilier suisse est une prévoyance facultative qui complète le premier et le deuxième pilier. Il sert notamment à constituer une épargne en vue de la retraite, afin de maintenir son niveau de vie. En effet, les deux premiers piliers couvrent seulement jusqu’à 60 % ou 70 % des revenus perçus pendant les années actives. Le 3e pilier est donc nécessaire pour partir sereinement à la retraite. Il est possible de contracter un 3e pilier lié, un troisième pilier libre ou un 3e pilier combiné 3a/3b.

Le 3e pilier a ou « lié » est souscrit pour être retiré lors du départ à la retraite (à 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes). Ce contrat présente plusieurs conditions. Il est réservé aux personnes actives en Suisse, qui doivent payer les primes en respectant un rythme défini à l’avance. Il existe un plafond de versement annuel. Par contre, il présente un avantage majeur : le 3e pilier 3a lié est déductibledes revenus, avant le calcul du montant de l’impôt.

Le 3e pilier b ou « libre » est pour sa part plus flexible. Ouvert à tous, même les personnes qui ne travaillent pas, il peut être souscrit, alimenté et retiré librement. Cependant, il ne fait pas l’objet de déductions fiscales, hormis certains dispositifs qui varient d’un canton à l’autre.

Il est souvent difficile de choisir entre ces deux types de contrats. Le 3e pilier lié permet de préparer efficacement la retraite, mais peut poser problème lorsque le souscripteur se trouve dans l’incapacité de payer ses cotisations. Le 3e pilier libre offre moins de sûreté et d’avantages fiscaux, mais convient mieux à certaines situations. Un contrat de troisième pilier combiné 3a/3b représente une solution à la fois souple et sécurisée.

prevoyance

Le 3e pilier combiné 3a/3b pour une prévoyance plus adaptative

Un contrat combiné permet de bénéficier des avantages des 3eme pilier 3a et 3b. Lorsque vos activités fonctionnent correctement, vous continuez à verser les primes. En cas de problème, notamment un arrêt de travail ou de mauvais résultats pour les indépendants, il est possible de basculer vers le 3e pilier 3b. Lorsque vous disposez d’un revenu lucratif insuffisant pour s’acquitter des primes, celles-ci sont ainsi transférées sur un 3e pilier 3b libre. Une fois que vous retrouvez une situation plus stable, vous pouvez reprendre le 3e pilier 3a lié.

Cette migration ne nécessite aucun changement au niveau du contrat, puisque celui-ci comporte déjà l’option « combinée ». La couverture en cas de décès ou d’invalidité reste la même. C’est donc un excellent moyen de continuer à protéger vos proches même si vous subissez une baisse ou un arrêt des revenus.

Sur le long terme, le 3e pilier combiné 3a/3b vous facilite la vie tout en maintenant votre sécurité en toute situation. Il s’agit d’un bon moyen pour anticiper les longs congés non payés, par exemple lors de l’arrivée d’un enfant, pendant un long voyage à l’étranger, les périodes sabbatiques…

Au cas où vous n’avez pas prévu un 3e pilier combiné 3a/3b, il est difficile de poursuivre un contrat lié en cas de baisse de revenus. Vous seriez alors obligé de rompre le contrat et de vous acquitter des pénalités relatives à cette rupture. Dans certains, cas, le contrat prévoit une exonération de paiement, mais le client ne peut en bénéficier que s’il prouve une réelle incapacité à travailler. Il est impossible de faire payer ses cotisations à l’assurance en cas de difficultés passagères. Le 3e pilier combiné 3a/3b reste donc la meilleure solution dans le contexte actuel, souvent changeant.

Articlе Spоnsоrisé