Comment mieux supporter un environnement bruyant ?

Vivre dans un environnement bruyant est source de stress et de fatigue. En ville, il est parfois difficile d’échapper aux nuisances sonores générées par la circulation des voitures, les travaux sur la voie publique et la fréquentation des lieux festifs. Pourtant, des solutions simples existent pour se protéger du bruit chez soi et à l’extérieur afin de mieux le supporter.

S’isoler du bruit en extérieur

Certains bruits extérieurs peuvent devenir de véritables agressions pour nos tympans. Il peut s’agir du bruit du métro, des klaxons, d’un marteau piqueur ou encore d’une musique trop forte. En allant au travail ou lors d’une sortie en ville, il est difficile de ne pas être sensible à tous ces bruits.

environnement bruyant

Pour mieux les supporter, il est possible d’utiliser certains équipements adaptés pour limiter le niveau sonore d’exposition. Les bouchons d’oreille, boules quies et casques anti-bruit font partie des équipements de protection pour protéger vos oreilles. Ces EPI, équipements de protection individuelle, sont obligatoires si vous travaillez dans un environnement très bruyant.

Certaines personnes parviennent à se couper du bruit en écoutant de la musique avec des écouteurs ou un casque audio. Cependant, pour que cela ne soit pas dangereux, il est recommandé de limiter le volume à 94 dB pour 1 heure d’écoute ou à 85 dB pour 8 heures d’écoute par jour.

Améliorer l’isolation phonique de la maison

D’après le Ministère de la Santé, 86 % des Français se déclarent gênés par le bruit à leur domicile. À terme, les effets du bruit sur la santé peuvent se traduire par une surdité, des acouphènes et même des problèmes cardio-vasculaires. Pour se protéger au mieux du bruit et faire de votre lieu de vie une bulle de sérénité, plusieurs solutions existent tels que la pose de fenêtres triple vitrage, l’isolation des murs avec doublage acoustique et l’isolation du plancher. Ces aménagements permettent de réduire les bruits extérieurs et ceux de vos voisins.

A Lire :  Comment choisir un bon plombier pour une urgence à Paris ?

Par ailleurs, d’autres astuces existent pour limiter les bruits chez soi tels que les patins anti-bruits et les plots en caoutchouc. Certains équipements électriques sont également conçus pour être les moins bruyants possibles.

Utiliser des méthodes alternatives

La sophrologie, la méditation ou encore l’hypnose permettent de mieux gérer un environnement bruyant. Ces méthodes alternatives aident à diminuer la gêne au quotidien et à réduire les acouphènes pour celles et ceux qui en souffrent. Plutôt que de se couper totalement du bruit en allant vivre dans une maison isolée à la campagne, certaines techniques peuvent être efficaces pour réduire le stress, l’anxiété et les troubles du sommeil liés au bruit.

Des musiques relaxantes, des vidéos ASMR ou encore des exercices de respiration s’avèrent efficaces pour se couper totalement du bruit et détourner l’attention de notre cerveau des bruits stressants. Le soir, les chuchotements, les voix douces et les bruits blancs tels que le son de la pluie, des vagues, du vent favorisent la détente et l’endormissement.

Il existe des milliers de vidéos disponibles gratuitement en ligne. À vous de trouver la technique qui vous convient afin d’affronter au mieux les environnements bruyants du quotidien.

Notez post