Quels types de professionnels sont concernés par la formation immobilier ?

En France, de nombreux métiers sont en lien avec une formation dans le domaine de l’immobilier, et pas seulement les directeurs et employés d’agences professionnelles. Le cadre légal oblige en effet les professionnels de l’immobilier à suivre des formations afin d’être autorisés à exercer pleinement leurs activités. Mais qui est véritablement concerné par cette mesure ?

Formation immobilière : que dit la Loi ?

Depuis 1972 et la mise en application de la Loi Hoguet, les employés et travailleurs indépendants de l’immobilier sont officiellement identifiés grâce à une carte professionnelle, délivrée sous conditions exclusives. Ce dispositif légal a depuis été complété par des mises à jour et décrets, comme celui du 18 février 2016, lequel fixe la réglementation actuelle pour ce milieu professionnel. Elle dresse aussi la liste des métiers concernés par le devoir de formation immobilière.

formation dans l'immobilier

Tous les titulaires de la carte professionnelle, toutes mentions confondues, les directeurs d’agences immobilières ou de bureaux, ainsi que leurs collaborateurs (salariés ou indépendants) doivent suivre une formation dite continue, de 14 heures par an ou de 42 heures sur trois ans consécutifs. Sont également concernés tous les agents chargés de la prospection immobilière, c’est-à-dire la recherche de biens à vendre, de même que les syndics, gestionnaires locatifs (et en général tous les titulaires de la carte G) ou de copropriété.

Les administrateurs de biens font aussi partie de la liste des métiers devant suivre la formation. En revanche, les promoteurs immobiliers en sont exemptés.

En quoi consiste cette formation immobilière ?

La formation immobilière des agents et professionnels de ce secteur doit s’effectuer auprès de l’école supérieure de l’immobilier, qui compte plus d’une cinquantaine de centres spécialisés sur le territoire Français. Les formations sont nombreuses, et de plus en plus d’entre elles peuvent se suivre à distance, une option intéressante qui vous permet d’économiser du temps de trajet et pouvoir plus aisément étudier tout en poursuivant vos activités en parallèle.

A Lire :  Comment clôturer votre Plan d'Épargne Logement sans perdre vos avantages ?

D’après le site de la FNAIM, les professionnels de l’immobilier doivent remplir certaines obligations de formation, dont au moins deux heures de déontologie, soit par an, soit sur trois ans consécutifs. Plusieurs grands domaines sont primordiaux : les aspects juridiques et économiques du statut et des missions d’agent immobilier, l’urbanisme ou encore la transition énergétique.

La formation doit aussi comprendre un volet lutte contre la corruption et le terrorisme. Plusieurs activités sont incluses dans la formation immobilier, dont la participation à des colloques (deux heures maximum par an) et un volet enseignement (3 heures maximum).

La formation en immobilier doit obligatoirement être validée par plusieurs justificatifs correspondant aux différentes activités suivies. Ces justificatifs sont délivrés par les organismes et écoles qui dispensent la formation, et contiennent l’ensemble des informations pertinentes concernant celle-ci : la durée, le contenu et les objectifs des modules validés.

Ces documents précieux doivent ensuite être remis au président de la Chambre de Commerce et d’Industrie dont dépend le stagiaire, afin que sa carte professionnelle puisse être renouvelée, et que l’employeur ou l’agence puisse vérifier que la formation a bien été suivie dans les règles actuelles.

Notez post